Comment se protéger de la piqure d’acariens qui affectent notre vie quotidienne ?

Temps de lecture : 4 min

Stop la piqure d’acariens n’existe pas ! Mais plutôt une allergie… Comme un rhume, le nez qui coule, ça gratte. Et pour être plus précis une allergie respiratoire. 2 allergies sur 3 sont dues aux acariens. Il existe de nombreux produits disponibles sur le marché et quel est le meilleur ? 

Qu’est-ce que les acariens ?

Les acariens font partie de notre vie depuis bien avant que nous puissions les voir. Ils vivent dans nos lits et se nourrissent des cellules mortes de la peau que les humains perdent chaque jour, et ils ont réussi à survivre pendant des milliers d’années. Ces minuscules créatures peuvent sembler inoffensives, mais leur existence est devenue un problème majeur pour les humains. Les acariens peuvent contribuer à l’asthme, aux sinusites et à d’autres allergies, car ils produisent des allergènes qui perturbent notre système immunitaire. Ce n’est pas la piqure d’acariens, mais ses déjections.

Ils adorent la chaleur et l’humidité, il n’est donc pas étonnant que notre maison, notre foyer, notre lit soient un endroit idéal pour leur développement. Ils se nourrissent de tout ce qui contient de la kératine, ce qui inclut notre peau morte, nos ongles et nos cheveux.

C’est leurs déjections peuvent déclencher des réactions allergiques chez les personnes sensibles.

Comment sait-on que l’on est allergique aux acariens ?

Vous avez le nez qui coule, vous éternuez, et cela, surtout le matin. C’est déjà un signe important.

Si dans votre famille vous avez déjà des personnes allergiques, c’est aussi un facteur de suspicion supplémentaire.

Le dermatologue réalise un test qui dure environ 20 minutes pour être sûr de poser un diagnostic fiable.

Comme toutes les allergies, celle-ci peuvent survenir à tout âge. 
Les conséquences d’une allergie d’acariens peuvent jouer sur la qualité de votre sommeil, autant vous dire que la micro sieste est votre amie 😉

Pourquoi les acariens aiment-ils notre lit ? 

Les acariens vivent dans notre matelas et nos oreillers, attendant de se nourrir des squames de notre peau. Ces créatures microscopiques se développent dans des environnements chauds et humides où elles peuvent facilement trouver une source de nourriture constituée de cellules cutanées mortes. Nous restons allongés pendant des heures chaque jour sans savoir que nous nourrissons ces nuisibles qui peuvent provoquer de l’asthme, de l’eczéma et d’autres allergies. 

Amateurs de lieux en tissu d’ameublement, ils aiment aussi les canapés ou encore les rideaux. Nous pouvons en trouver aussi dans nos sièges de voiture.

Avoir des acariens est-il signe que notre domicile est sale ? 

Non, c’est une idée reçue. Même si vous entretenez normalement votre domicile. On constate quand même la présence d’acariens. 

Comment prévenir la prolifération des acariens ?

  • Laver ses draps régulièrement au moins à 60 degrés 
  • Aérer régulièrement la pièce 
  • Changer ses draps au moins une fois par semaine
  • Dépoussiérer avec une lingette microfibre
  • Pour les personnes fortement allergiques : éviter d’installer des tapis et de la moquette.

Les housses anti-acariens 

Si vous souffrez d’allergies, vous devriez envisager d’acheter une housse anti-acariens pour votre matelas ou votre oreiller. Une housse anti-acariens est un moyen efficace d’atténuer fortement les acariens de votre lit. 

C’est sans hésitation la solution la plus fiable en termes de lutte antiacariens. Il s’agit d’une housse qui enveloppe complètement le matelas. Elles sont fabriquées en tissu, mais leur tissage est beaucoup plus serré que la moyenne, ce qui empêche ces petites bêtes de traverser. 

C’est une véritable barrière mécanique. Cela vous protègera aussi de votre croyance erronée de la piqure d’acariens. 🙂

Les couettes et oreillers anti-acariens

ils sont traités avec des biocides. Malheureusement ce n’est pas une solution qui dure sur le long terme, mais tout au plus quelques mois. Car le produit a tendance à s’évaporer, disparaître. On peut se poser aussi la question d’ajouter un allergisant potentiel supplémentaire…

Les bombes antiacariens.

Pour clore le sujet tout de suite, c’est le même cas que l’huile de Nîmes. en pire. Là aussi ça ne rassure que ceux qui ont peur la « piqure d’acariens ».

Huile de Nîmes, une solution controversée.

En effet l’huile de Nîmes est souvent citée sur les réseaux sociaux ou autres articles. Malheureusement les dermatologues sont plutôt contre, car on ajoute de l’huile essentielle végétale, de plus à un endroit où nous restons plusieurs heures en continu. Ce qui peut favoriser un nouveau type d’allergie notamment les allergies de contact. De plus cette huile est soupçonnée d’être un perturbateur endocrinien